4 août 2015


L’exotisme est au rendez-vous en ce début de mois d’août ! Me voici sur le départ vers Cherbourg avec ma mère. Certes, pour des caennaises, ça n’a pas l’air a priori d’un périple très dépaysant, mais il se trouve que le Cotentin est une région sublime que j’ai parcouru un peu il y a plus de six ans avec des amis. L’avantage, comme c’est à un peu moins de deux heures de chez nous, c’est qu’on peut amener le chien ET le chat en vacances !!! C’est donc au grand complet que nous nous dirigeons vers la pointe nord-ouest de la métropole, là où la température est toujours la plus basse à la météo.


Nous arrivons vers midi à la maison d’Anthony, le propriétaire de notre location à Equeurdreville, juste à côté de Cherbourg. La maison est superbe, très lumineuse, moderne et cosy à la fois… Je veux cette maison. Au bord d’un lac. Avec une barque. Et deux moutons.
Le jardin est magnifique, composé de trois petits étages de gazon bordés de galets, de décorations extérieures en tous genres… Un vrai jardin zen grandeur nature.




Billy prend ses repères, nous aussi, Xéna va se cacher dans tous les petits recoins. Après un repas fort goûtu (du chèvre sur du pain, en fait), nous partons vers Biville et ses dunes, à une vingtaine de minutes de là.

Avant même de voir la plage, les dunes donnent un air atypique à ce bord de mer marron-vert vallonné aux airs Irlandais. Petite balade sur la plage où Billy plonge dans l’eau pour rattraper les cailloux qu’on lui lance, sauf que plus ça va et plus il veut jouer avec des galets… un peu gros.


N’empêche, que c’est chouette une plage quasi-déserte !
S’en suit une grande promenade à travers les dunes...




Et même qu'y a des bunkers du débarquement ! Wouhou !


Il est 17 heures quand on retourne à la voiture et… c’est l’heure du goûter. Donc je veux un goûter. Donc je cherche un goûter. Je vais dans une épicerie qui pue et qui fait flipper, à peine rentrée, je scrute les divers concombres et boites de pâté et ressort très vite, croisant furtivement le regard de la madame de la caisse qui se demande ce que je suis venue faire.
Village suivant, rien non plus. Mais pourquoi y a pas de boulangerie dans ces bleds ? Je veux un goûter moi. Je veux une gaufre et un chocolat chaud. :|

Je m’adonne à cette frustration extrême et me réfugie au supermarché pour acheter une grosse pizza, des yaourts avec des smarties et des petits nounours dedans, des pâtisseries, et du pain chaud. Na.

Après une brève rencontre avec notre locataire fort sympathique, nous voici affairées à la pizza  avant de nous étaler devant Inside Llewyn Davis.


Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire