Terra di Sicilia




Terres siciliennes



Du 21 au 28 avril 2015

Trapani
Milazzo
Stromboli
Vulcano
Catane
Etna
Palerme



Après avoir passé un séjour mémorable en Corse avec Camille, ma fidèle amie de galères, il n'était pas question de laisser tomber ce bel élan de routardes que nous nous étions trouvées. C'est alors qu'il y a plusieurs mois, la question de la destination se pose : étranger ? Sûr. Pas loin, pas cher. Pas trop froid (avril, tente... plutôt vers le Sud donc). Dépaysant (mais pas DES – PAYSANS, alors ça NON.) Des paysages, aussi. Beaucoup. Durée du séjour : environ une semaine fin avril. Plusieurs idées : Carpates, Espagne, Italie... Mais tout ça est bien vague. Il faudrait un truc un peu plus précis. Bon. Limitons nous à une région. De fil en aiguille, on en arrive à la Sicile, île assez petite, et surtout une terre clairement dépaysante (encore une fois, pas de paysans, vraiment). Pourquoi ? Parce que qui dit Sicile, dit... ? VOLCANS. Et moi, je veux monter sur des volcans. Donc, Sicile.
Après plusieurs recherches, il y a la question du mode de transport, des points de chute, de l'hébergement... Points de chute, c'est vite fait : VOLCANS. Volcans, volcans, volcans. Donc Stromboli. Donc Etna. Donc îles éoliennes. Puis, les villes importantes : Palerme, Catane. Puis le reste on avisera selon les étapes. Question transports, en Corse on était sur le mode tente – location de voiture. Ici, on opte pour les transports, bien que beaucoup m'aient conseillé la voiture. En fait, la principale raison est très simple : 300€ la bagnole à la semaine sans l'essence (sachant qu'elle ne nous servirait pas dans les îles éoliennes, donc 3 jours payés pour rien) VS 60€ de train / bus. Voilààààà. Okay, c'est un peu plus long, mais grâce à mon talent de chef-organisatrice, on s'en tire avec pas trop de temps les fesses sur un siège. Et puis, c'est cool de voir le paysage ! Quand on conduit, on en profite moins. Enfin, niveau logement, on est parties sur la tente d'office, puis quand j'ai vu que les campings c'était pas méga courant, qu'on allait changer de spot tous les soirs, et qu'on allait perdre les demies journées avec nos sacs sur le dos pour rejoindre le camping-qui-est-à-2-km-de-la-gare-qui-elle-même-est-à-4-km-du-centre-ville, je me suis dit qu'un lit, c'était cool aussi. En s'y prenant bien à l'avance, les B&B, locations particuliers et hôtels sont clairement abordables (en moyenne 40€ la chambre pour deux ou un appart). Donc ça sera un mix des trois.
En bref, une manière de parcourir les terres qui est totalement différente pour l'organisation (on est dépendants des transports), mais aussi simplement dans la façon de vivre, de partager, de sentir les choses.
Maintenant que le côté logistique-organisation est déballé, sautons de quelques mois en avant pour arriver à la fameuse date du départ, 21 avril 2015.


Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire